Les sacs et moi : une vieille histoire d’amour qui durera toujours…

Coucou les beautés,

Je me remets à peine de ce que je vois par ma fenêtre ! Mazette !! Il s’est enfin arrêté de pleuvoir ! Je n’ai plus l’habitude de voir du soleil que ça m’en fait mal aux yeux. Bref, l’avantage avec cette météo, qu’on peut communément qualifier de bien pourrie, c’est que je peux prendre le temps de vous écrire. Comme vous l’avez constaté, ma chère amie Aurel est plutôt branchée chaussures (son Loulou, son Jeff Campbell). Et bien moi, mon péché mignon, ce sont les sacs.

Je me souviens très bien du premier sac que ma Maman m’a offert. Je devais avoir 16 ans et c’était la première fois qu’elle m’emmenait aux Galeries Lafayette. C’était un petit sac à main Calvin Klein, noir, minimaliste, sans logo apparent, à l’image de la marque très 90’s. Ce n’était pas THE sac mais j’étais tellement contente, je me sentais comme une princesse, une star. Pourtant, d’après mes souvenirs, fin des années 90, il n’y avait pas encore ce concept de « it-bag » comme nous pouvons le connaître aujourd’hui. Il y avait bien sûr les classiques : Chanel, Hermes, Dior, Louis Vuitton… Bon revenons à mon sac. A l’époque, il coûtait 450 francs ; ouai je vous vois venir les petites jeunes ne vous moquez pas, j’ai connu les francs et j’assume complètement. Si je convertis, ça nous donne du 69.00€. Ce n’est vraiment pas grand chose et je pense que ce même sac serait vendu dans les 150 euros au moins aujourd’hui. Je n’ai malheureusement pas de photo du sac car il n’est plus en ma possession.

Le deuxième sac qui me vient à l’esprit, arrive quatre ans plus tard. Début des années 2000, nous sommes en plein bling bling, porno chic, du logo à gogo. Et le champion dans cette catégorie c’est Christian Dior et ses sacs selle. J’étais en voyage post-partiels à Florence. Et qui dit Italie, dit mode. Puis, je suis rentrée dans une boutique Christian Dior (« juste pour regarder » au début, mais c’était au début lol) ; et, pauvre petite étudiante que j’étais, je me suis laissée tenter et me suis achetée le moins cher des modèles (160.00 € si mes souvenirs sont bons). Bon, pas besoin de vous préciser qu’on ne pouvait pas mettre grand chose dedans et que je me suis bien faite taillée par mes parents. Mais j’étais contente quand même 🙂 ! Une sorte de souvenir de mon voyage à Florence, une récompense d’avoir bien bossé mes partiels. On trouve toujours de bonnes excuses pour s’acheter un sac 😉 Hein les filles ! Mais plus tu vieillis, plus tu dois mettre de choses dans ton sac, et ce sac/pochette n’avait plus d’utilité pour moi. Je l’ai donc donné à ma maman.On fait ensuite un bond en 2008. Un an de relation avec mon amoureux, premier week-end en amoureux à Deauville. Le décor est posé. On ajoute une petite boutique Lollipops à tout ça et ça donne un joli sac nude et son portefeuille coordonné. Ce n’était pas une grande marque de luxe, mais le fait que ça vienne de mon chéri, ça vaut tous les sacs Chanel du monde.

On passe à la vitesse supérieure en 2009. Alors là ça ne rigole plus. Loukoum vise une autre catégorie cette fois. Je travaillais depuis un an déjà mais je venais de décrocher mon premier vrai job dans les achats, avec un salaire pas mirobolant mais correct. J’avais reçu quelques sous à Noël, et je me suis dit que j’allais m’acheter mon premier vrai it-bag. Il fallait qu’il ait les caractéristiques suivantes : assez grand mais pas trop, des poches à l’extérieur, qu’il se ferme surtout. Avec tout ça, l’objet du désir était évident : le Légende de Longchamp. Comme ça représentait une somme, je me suis laissée quelques jours de réflexion, pour finir par craquer sans regret pour le modèle noir avec lisière dorées à 690€.

Fin 2010, on emmenage dans notre appart’ avec mon amoureux. Pour fêter ça, il m’offre le Midday Midnight de Gérard Darel en marron foncé. C’est un sac assez pratique, c’est celui que j’ai le plus porté jusqu’à présent.

Enfin, dernier en date, mais ça fait un an déjà. Voyage à New-York en amoureux. Dans le métro, dans la rue, je voyais toutes les nanas avec ces sacs magnifiques avec la fameuse plaque dorée… Vous avez deviné ? Allez, un effort ! Vous savez ce fameux créateur new-yorkais ? Non toujours pas ? Le directeur artistique de Louis Vuitton ? Ah maintenant, vous savez : Marc Jacobs ! La parité euro/dollar était très avantageuse à l’époque : pour 1 euro on avait 1.45 dollar environ. Je me suis dit « tu n’as qu’une vie alors fonce bordel et tu es à NYC ! ». Cerise sur le gateau : le jour de l’achat de mon sac, je reçois un sms de mon N+1 « on a une prime de 400 € !!! ». Il ne m’en fallait pas plus pour foncer tête baissée dans une des boutiques Marc Jacobs de Greenwich Village. Je repars donc de New-York avec le Classic Q de Marc by Marc Jacobs gris taupe au bras.

Si vous êtes arrivés à ce niveau de lecture, je vous en remercie. Avec ce billet, je voulais montrer que tous mes sacs n’étaient pas uniquement des craquages de fashionista ; ils sont aussi associés à des moments de ma vie : ma Maman, notre première année d’amour, notre emménagement, mon premier job, mes voyages à Florence et New-York… Je me demande toujours si ces filles qui ont la chance d’acheter tous ces sacs en un clic de doigt, ressentent pareil ; si elles se souviennent du moment, du prix, du sentiment qui se sont emparée d’elle quand elles ont mise le sac à leur bras…

Maintenant, je vous laisse faire connaissance avec mes amours (et ma commode Ikea …) :

Légende + Classic Q + MiddayMidnight

Loukoum

xxxx

Free FRIDAY !!!!!

Salut les Sweeties,

C’EST DREDI !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! wouaiiiiiiiiiiiiiiiiii bientôt le we !!! enfin surtout pour moi vu que contrairement à Loukoum je termine à 16h00 le vendredi (hé hé hé hé <== rire démoniaque).

Dans certaines entreprises, les employés pratiquent le « Free Friday ».

Pour celles qui ne connaissent pas, j’explique: le FREE FRIDAY quand les employés viennent travailler le vendredi en tenue décontractée contrairement aux autres jours de la semaine. Un petit avant goût du we.

Même si ce n’est pas quelque chose de défini dans mon entreprise, j’essaye de le faire. Donc toute la semaine, je suis en pantalon à pinces, petites derbies ou talons, chemise ou top classe, et petite veste. Le vendredi c’est jeans, petites ballerines sympa, petit tee-shirt et coiffure un peu déstructurée.

Le Free Friday permet à toutes les branches de l’entreprise de se retrouver. Il n’y a plus la barrière hiérarchique du vêtement.

Je pense que ça devrait être mis en place dans toutes les entreprises de France. Bref, mis à par le fait que le vendredi annonce le we, la pratique du Free Friday me donne la patate le matin en partant au travail :).

Aurel.

Photo de ma collègue Mathilde, qui illustre à la perfection le concept !

Moi et mes RayBan

Mes magnifiques Converse bi-color

Inna Modja : love n’ style revolution

Hello,

La musique et la mode ont longtemps fait bon ménage ; mais aujourd’hui je sens que le mariage se consume à petit feu. Dans cette jungle de chanteuses qui jouent à « qui sera la plus trash et la plus mal habillée ? », j’estime que quelques unes sont carrément hors course pour le meilleur de la musique et de la mode. J’aurais pu vous parler de Corinne Bailey Rae, de Santigold ou d’Imany, mais mon choix aujourd’hui se porte sur Inna Modja, une chanteuse avec un style qui me parle ; et en plus, cette fille est particulièrement belle et talentueuse. Mais avant, mon coup de gueule !! Pour être chanteuse aujourd’hui, j’ai l’impression qu’il faut soit :

  • S’habiller n’importe comment et prétendre que venir au boulot ou se balader dans la rue en body blanc, bas résille troué qui plus est, un chapeau en forme de zizi poilu et des cheveux rose bonbon c’est über it-fashionesque !!!
  • Ou tiens mieux : se mettre carrément à poil !
  • Prendre de la drogue, boire comme un trou de forage pétrolier en Mer du Nord.
  • Parler de ses talents au lit et prétendre être la plus grosse cochonne de la race des cochonnes que l’Histoire avec un grand H ait jamais connu.
  • Ou au contraire, réagir, chanter comme un vrai bonhomme, faire des vilains doigts à la TV et confondre le f*ck avec la ponctuation.
  • Faire un featuring avec David Guetta.

Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existées ne saurait être que fortuite.

Après cet aparté avec lequel vous avez le droit de ne pas être d’accord, revenons à la jolie Inna Modja. Ce qui m’a plu chez elle ? Sa fraicheur, son éternel sourire, son style girly, chic et sexy qui ne bascule jamais dans la vulgarité, et bien sûr ses chansons pas trop déprimantes (on en a bien besoin en ce moment). Bonus ! Vous pouvez facilement imiter son style sans vous taper l’affiche ou être insultée par tous les mecs en rut. Et, entre nous, une robe à volants c’est quand même plus jolie qu’une robe de carpaccios (et ça pue moins !). Je vous mets en ligne son clip « La fille du LIDO » où je trouve qu’elle arbore ses plus belles tenues  et son dernier clip « I am smiling » dans lequel on retrouve tous les essentiels de cette saison (short, color block, imprimés fleuris et ethnique, chemise en jean, etc) :

La Fille du LIDO :

I am smiling :

Souriez demain c’est l’été …en théorie 😉 !

Loukoum

xxxx

Vicomte Arthur

Hello Sweeties,

Je suis  très heureuse d’écrire dans ce blog car je peux me lâcher et ainsi parler des marques que j’affectionne.

Je joue au golf depuis de nombreuses années et il faut bien l’avouer dans ce sport l’habit fait le moine. Beaucoup de golf « exigent » un dress-code très strict. Il faut donc se plier à cette règle et je la respecte plutôt deux fois qu’une (une raison de plus pour moi de faire du shopping).

Pendant longtemps, j’ai porté des polos LACOSTE et autres vêtements de la même marque. Le golf est très proche au niveau vestimentaire du polo ; ce qui est pratique car il y a de très bonnes marques pour ce sport.

J’ai donc découvert la marque VICOMTE ARTHUR.

Arthur de Soultrai,t créateur de la marque, met un point d’honneur à commercialiser des vêtements de qualité (les tissus sont mortels). Moi qui suis de nature plutôt ronde, je trouve mon bonheur dans les boutiques de la marque. Les polos laissent respirer la peau, bougent avec le corps (quand je fais du golf c’est pratique un polo qui ne remonte pas sur la taille) et proposent des couleurs démentes. Toutes les collections sont différentes et suivent les tendances.

Tous les détails sont pensés pour que le « porteur » se sente bien. Bref, c’est une marque que je plébiscite. Je ne cesserai jamais de porter du VICOMTE ARTHUR.

Les boutiques sont magnifiques (comme dirait Christina Cordula), les vendeuses sont vraiment sympas et disponibles. Quand vous rentrez dans une boutique VICOMTE ARTHUR on vous accueille avec le sourire, on vous laisse regarder, toucher sans vous sauter dessus dès la première minute pour vous vendre un article. Quand une vendeuse s’occupe de vous, elle ne s’occupe que de vous. Si une couleur ne vous va pas, elle vous le dit (et ça c’est rare), elle discute avec vous de tout de rien. On se sent bien dans cette boutique. On sent que le client a une place importante et pas seulement pour sortir la carte bleue. Les vendeuses cernent votre besoin et vous proposent des vêtements qui vous vont.

Le prix des polos est correct. Le prix des chemises, des pantalons, des vestes sont un peu élevés mais la qualité est là.

Aurel.

 

Ma mamie, elle a trop la classe

Coucou Sweeties,

Comment ça va par ce dimanche ensoleillé? Petite info sur moi avant que je démarre mon article sur ma mamie: je suis une catho pratiquante et je vais régulièrement à la messe le dimanche (bon j’ai fait l’impasse aujourd’hui je me rattraperai). Et comme tous les dimanches, je vois de nombreuses personnes agées à ce rassemblement. Bien évidement ce blog prenant une grande place dans ma vie, je garde toujours dans un coin de ma tête la mode.

Tout ça pour dire que la mode des personnes âgées n’est pas très folichonne. Pourquoi s’habiller tous les jours comme pour aller à un enterrement? Il faut mettre de la gaieté dans les tenues Mesdames et Messieurs.

Pour le coup, ma mamie elle a tout compris. J’explique: ma mamie c’est une ancienne fabricante de chapeau. Elle est très agile avec ses doigts et super douée en couture. Elle a également un sens très aigu de ma mode et de ce qu’il faut porter en toute circonstance. Pour mon mariage par exemple, le thème couleur était rose et vert. Ma mamie est arrivée avec une robe en mousseline rose absolument MAGNIFIQUE !!!! elle avait également ajouté une superbe capeline pour terminer cette tenue, sans oublier son foulard HERMES (oui ma mamie ne met que des foulards HERMES). Garder cette robe pour le soir aurait été sacrilège pour elle. Donc elle a été se changer pour passer une robe bleue ciel, avec un châle bleu HERMES aie aie aie si c’est pas la classe ça !!!!

Tous les jours, elle met un point d’honneur à être habillée: pour jardiner, un petit pantalon carotte, un petit tee shirt avec broderie sur le col, un collier avec pendentif AUGIS (je t’aime plus qu’hier et moins que demain) et un foulard bien évidemment. Et pour aller au marché, une petite jupe culotte (tellement classe), des petites chaussures à talon, un chemisier et un foulard (vous l’aurai compris, le foulard c’est SA pièce fétiche). Comme elle aime le dire « quand j’étais petite, pendant la guerre, j’ai manqué de tout et surtout de vêtement, alors aujourd’hui je me rattrape ». Et pour se rattraper elle se rattrape lol

Je n’ai jamais vu ma mamie se laisser aller. C’est la première à me dire « Aurel tu pourrais faire un effort quand même, on dirait l’as de pique (c’est sa phrase fétiche pour dire que je suis mal habillée), allé va te faire belle ». Dès que j’ai un sac ou une pièce nouvelle, elle le voit tout de suite. On peut parler mode avec elle toute la journée sans jamais avoir de blanc. Elle a le dressing qui me donne le plus envie (malheureusement elle mesure 1m50 est toute frêle,  et moi 1m69 et ronde, donc c’est difficile pour moi de rentrer dans ses vêtements). Mais je ne désespère pas. Même si je ne rentre pas dans ses robes, rien que le plaisir de les voir dans mon dressing peut me remplir de joie.

Tout ça pour dire que ma Mamie elle a trop la classe. Alors je demande à toutes les mamies du monde de se lever et de s’affirmer !!!!! La mode aux mamies, la mode aux mamies !!!!!!!!!

Aurel.

Conversez un peu avec moi.

Chères Sweeties,

Je vais continuer dans mon délire chaussures en folies !

Après les Louboutin, les Jeffrey Campbell, je vais écrire un peu sur les Converses.

Ces chaussures sont revenues à la mode il y a 7 ans maintenant et vu que je suis hyper accro à la mode, je ne pouvais pas passer à côté de cette tendance.

J’ai commencé par acheter une paire toute simple rouge. Le rouge ça va avec tout. L’été c’est la couleur qui fait mouche avec toutes les tenues. Le rouge est aussi la couleur de la folie !!!! J’aurai dû m’en douter quand j’ai choisi cette couleur. Car je suis devenue complètement folle avec ces modèles. J’ai ensuite craqué pour une paire de taupe (malheureusement je les ai tellement portées que j’ai dû les jeter RIP). Donc il fallait que je me console, et à mon avis vous êtes d’accord avec moi. J’ai fini par acheter toutes les couleurs qui me faisaient craquer. Je vous vois déjà lire cet article avec des yeux ronds lol ! Non ne vous inquiétez pas, je n’ai pas acheté toutes les couleurs, seulement quelques-unes hé hé hé !

Donc j’ai: rouge, bleu, bordeaux, rose, blanche, vert fluo. Heu je pense que c’est tout mais je vais quand même aller faire un tour dans mon placard pour vérifier. Ne bougez pas je reviens…. bon j’ai bien tout. Je n’ai pas de paire noire car j’ai tellement de chaussures noires que pour les Converses je ne voulais QUE des couleurs.

Je ne sais pas vous, mais quand j’ai mes Converses aux pieds, je me sens bien. Je suis encore une ado. Et vu que je vais bientôt avoir 30 ans (NONnnnnnnnnnnnnnNNNNnn) et bien j’ai vraiment besoin de me sentir jeune.

Bref tout ça pour dire que celles qui recherchent une petite touche mode à ajouter à une tenue simple, peuvent choisir les Converses.

Au niveau prix ce sont des chaussures bon marché qui tiennent le coup (bon pas trop tout de même vu que mes Taupes avaient rendu l’âme).

Je vous joins quelques photos de mes merveilles 🙂

Aurel.

Beauty test : e.l.f. is magic ?

Bonjour,

Je viens de recevoir ma première commande passée chez http://www.eyeslipsface.fr/ et je voulais  donner mes impressions. Pour celles et ceux qui ne connaîtraient pas, e.l.f. est une marque  de cosmétique américaine qui se veut allier qualité produit et petit prix. Ils sont présents sur le marché français (à Dunkerque) depuis Août 2008. Inutile de vous préciser que cela m’a tout de suite intéressée 😉 surtout que le prix du  maquillage a drôlement augmenté ces derniers temps (en fait comme tout !). Je me sens terriblement à la traîne, car j’ignorais totalement l’existence de cette marque.

A ce stade de lecture,  vous avez déjà cliqué sur le lien et fait un tour sur leur site ; vous avez aussi constaté que c’était super intéressant, tellement pas cher que cela en devient obscène. Et c’est là que votre cerveau fait un flash-back incontrôlé sur toutes les fois où vous avez acheté votre make-up chez Sephora ou au supermarché avec Papa/Maman, et vous n’osez pas calculer les économies que vous auriez pu faire. Mais minute papillon ! Il y a quand même un truc qui cloche ? Depuis quand trouve-t-on  des pinceaux à moins de 5.00 € ? En bonne française méfiante, je me dis qu’il y a baleineau sous gravillons ; et je m’en vais donc faire ma petite enquête. Déjà e.l.f me coupe l’herbe sous le pied :

« e.l.f. a réduit au minimum les frais généraux, peu de publicité, un conditionnement minimaliste qui signifie que le consommateur ne paie que pour la composition elle-même. « Nous n’avons jamais lésiné sur les formules, mais nous le faisons sur les emballages » nous dit le co-fondateur de e.l.f, Joseph Shamah. « Par exemple, nous serions heureux de mettre des miroirs dans les poudriers ou avoir les mêmes emballages que Clinique ou Stila, mais nous sommes sur un concept différent: à savoir donner aux femmes la possibilité d’essayer tout ce qu’elles veulent sans s’engager dans des dépenses disproportionnées ». Shamah dit également que le fait d’avoir des usines qui comprennent la philosophie de l’entreprise permet également de maintenir les coûts bas. Des ingrédients de bonne qualité peuvent être coûteux, mais le fait de les acheter en grandes quantités permet à e.l.f de se les procurer à moindre coût. »

Seconde piste : les frais de port ? Ils sont entre 4.95€ et 6.95€ en livraison sur points relais ou Colissimo délai classique. Personnellement, je trouve qu’ils ne sont pas donnés dans le sens où tu paies plus cher la logistique que les produits en eux-même. Bref, sans vouloir me la jouer Mère Picsou, il y a des efforts à faire de ce côté-là. Livraison gratuite à partir de 75.00€ de commande (donc très grosse commande !!).

Maintenant que les présentations sont faites, parlons de ma commande, et je me suis amusée à la comparer avec les produits de la marque Sephora :

Vernis à ongles elf (existe en 46 coloris) – 2.50 € (Prix  Sephora (existe en 63 coloris) – 4.90 €)

Ombre à paupières solo pailletée elf (existe en 8 coloris)  – 2.50 € (Prix Sephora (existe en 63 coloris) – 10.90 €)

Crayon contour des lèvres elf avec son taille-crayon (existe en 5 coloris)  – 1.00 € (Prix Sephora (existe en 20 coloris) – 4.90 €)

Shampoing  pour pinceaux  – 4.00 € (Prix Sephora – 6.20 €)

Éponges pré-découpées pour fond de teint  – 1.00 € (Prix Sephora pour 2 éponges – 3.90 €)

Si vous comptez bien, ma commande e.l.f s’élève à 11.00€ + frais de port à 6.95 €, cela nous donne 17.95€. Avec Sephora, la livraison standard est entre 3.95 et 5.95 € ; elle est gratuite à partir de 60.00€ d’achats, et 3 échantillons sont offerts.

Sinon, comment se passe le service après-vente chez e.l.f.? Figurez-vous que,  poisseuse comme je suis, j’ai eu parmi ma commande un produit relevant de la non-qualité. Mes éponges sont arrivées avec des tâches jaunâtres. Au début j’ai cru que c’était l’emballage, mais non ce sont bien les éponges. Inutile de vous dire que je me suis fendue d’un mail (photo à l’appui) ce matin au service client pour leur signaler qu’il m’était impossible d’utiliser sur mon visage des éponges avec des tâches d’origine inconnues ; et que, par principe, ce n’est pas parce que le produit est à 1 euro qu’on doit nous livrer de la m…. Le service client a été très réactif et m’a proposé soit de me relivrer le produit à leur frais, soit un code promo d’une valeur de 2.00€ valable 1 an. J’ai opté pour la seconde solution.

Maintenant reste plus qu’à tester les produits :

Déjà comme vous pouvez le constater sur la photo, ils n’ont pas lésiné sur les emballages inutiles. Concernant les produits en eux-même, j’apprécie la texture et la couleur discrète du crayon lèvres, la couleur brun pailleté du fard et le vernis nude qui donne un aspect naturel et classe :

Je tiens à remercier Vanessa et sa maman Sandrine pour ce bon plan.

Loukoum

xxx

Ce que femme veut…

Hello Sweeties,

On va continuer dans les découvertes fashion.

J’ai trouvé une petite boutique dans Lyon (6e arrondissement) où on trouve des bijoux de folie. La propriétaire est un amour et elle conseille à merveille.

Elle vend de nombreuses marques type: GAS, BRIN D’AMOUR, CLEO BLUE, et plus encore. Les bijoux vendus, sont de très bonne qualité. On trouve de l’or, de l’argent, du plaqué, des pierres….

Au niveau des tarifs, ce n’est pas donné je vous l’accorde, mais ce sont des pièces que vous garderez un long moment (je ne peux pas vous donner une moyenne car trop de choix et donc de prix différents) . Ces bijoux vont à tout le monde et peuvent être portés en toute circonstance.

Je vous conseille vraiment cette boutique. Elle est petite mais tient toutes ses promesses.

Vous m’en direz des nouvelles 🙂

Aurel.

CE QUE FEMME VEUT

16 cours Vitton

69006 LYON

Jeffrey Campbell ou l’allure en folie

Après « Loulou Mon Amour » mon hommage plus que poussé pour Monsieur Christian Louboutin et ses Loulou, il faut que je vous parle de ma découverte du mois dernier. Je pense que toutes les fashionistas vont me huer, mais NON je ne connaissais pas Jeffrey Campbell et ses créations.

Quand je dis création, il faut voir ça du côté artistique de la chaussure. Je n’ai jamais vu, au GRAND JAMAIS, des chaussures aussi fofolle. Toutes plus extraordinaires les unes que les autres.

Quand j’ai montré la paire de NIGHT WALK à mon mari, il m’a demandé  » Mais comment une fille peut tenir debout avec ça »! Et bien si on peut !!!! Et « ça » donne une classe folle.

Étant une accro des chaussures, je peux vous dire que j’aime acheter tout plein de modèle, mais je fais attention à toujours pouvoir les porter (bah oui quand même). Les Jeffrey Campbell, sont excentriques, certes, mais surtout portables ce qui n’enlève rien à leur charme.

Avoir des paires de chaussures crazies dans son armoire est un luxe. A quoi bon s’acheter des chaussures si on ne peut pas les porter ? Et bien là vous avez le bon compromis. Elles sont fofolles mais vous pouvez aller travailler avec sans problème.  Les Jeffrey Campbell sont tellement originales qu’avec aux pieds, vous ne passez pas inaperçu.

Maintenant parlons du prix (oui la partie qui fâche, mais là je vais vous étonner) : les prix de ces chaussures sont démesurément bas. Attention on ne paye pas non plus 50 € pour une paire, mais c’est étonnant de savoir que les prix vont de 90 € à 250 € (en moyenne). Quand je vous disais que c’était abordable hé hé hé 😉 !

Allez les filles, plus une minute à perdre, en 1 click elles sont à vous !

Aurél.

Voici quelques paires trouvées sur le site internet: http://www.solestruck.com/jeffrey-campbell-womens-shoes/?gclid=COXIgtWAybACFTMetAodfHqgWw

Ain’t no shopping when the sun is gone … except in ASOS

Hello !

Je me rends compte que mes posts sont plutôt orientés beauté et beaucoup moins mode. Promis je me rattraperai mais il faut dire qu’avec cette « magnifique météo printanière », je ne sais pas pour vous mais moi ça ne me  motive pas du tout pour faire les magasins. Il m’arrive d’acheter des accessoires, des tops ou des chemisiers par ci par là mais pas de belles pièces phares de la saison, qui était pourtant bien prometteuse avec son color block, ses imprimés ethniques et tropicaux, son pastel, ses chaussures ouvertes avec le vernis aux orteils bien flashy…

Je commence sérieusement à être frustrée car nous sommes déjà à la mi-juin et je crois avoir porté seulement 4 fois des chaussures d’été ou un pantalon léger. Les bottes, les converses, les jeans et les pulls font de la prolongation. Alors, quand j’entre dans un magasin et que je vois toutes ces fringues respirant le soleil, alors que je viens de me taper des trombes d’eau et une pharyngite/sinusite/bronchite qui traîne depuis 3 semaines, ma pensée se résume péniblement à « bof à quoi bon si c’est pour avoir froid ou s’emmitoufler sous une veste ou un parapluie 😦 « .

J’espère de tout coeur que ce bon vieux soleil reviendra pour de bon, histoire qu’on profite des tendances de la saison avant qu’il ne soit trop tard. En attendant, des enseignes de ventes en ligne comme www.asos.fr/ réussissent quand même à entretenir mon envie de shopping, d’autant plus qu’ils font régulièrement des promos (et la livraison est gratuite !). Je me suis donc laissée tenter par ces 2 robes aux styles complètement différents :

Robe ASOS Tulipe à Col bénitier – Coloris Cerise – – Prix initial : 47.51€ – Prix soldé à 38.01€

Robe VERO MODA cintrée à superposition dentelle – Coloris Latte – Prix initial : 47.51€ – Prix soldé à 38.01€

Je n’ai pas encore reçu la commande mais je ne manquerai de vous donner mes impressions.
xxx
Loukoum